ACCUEIL PRÉSENTATION EXPOSITIONS
EN COURS
TRAÇOTHÈQUE OÙ, QUAND, COMMENT?

 
Marie-Noëlle BARIL
Marie-Noëlle BARIL



Née en 1947
Vit et travaille à CLISSON – Loire-Atlantique –

Abandonne l’enseignement dès 1979 pour se consacrer à la création de tapisseries, de curieux personnages faits de tissus cousus et tendus sur du bois. Parallèlement, elle réalise des costumes et des décors de spectacles. Elle a montré son travail à Bègles en 1995 au Centre de la Création Franche. Elle a participé à l’exposition itinérante collective Les Margin’Arts. Elle n’a plus exposé depuis 1997. Elle a mis de côté ses propres recherches pour réaliser des prototypes pour les ateliers du Moulin Roty. C’est François Chauvet, ami de longue date, qui l’a convaincue de ressortir ses œuvres pour les confronter de nouveau à un public.

« Travailler avec des bouts de tissus et des matériaux hétéroclites me permet de rassembler les petits morceaux de moi qui sont dispersés. Ces éléments venus d’horizons divers m’ont fait un jour ou l’autre un clin d’œil, tantôt sur la plage, tantôt dans un magasin ou sur un marché. D’autres sont issus de vêtements usagers dont je ne connais pas l’origine. Je les utilise tels qu’ils sont : beaux ou laids, riches ou pauvres, neufs ou usés. Chacun porte en lui sa part de mystère et en me mettant à leur écoute, ce sont eux qui me guident. Mon travail consiste à accorder tous ces éléments disparates, petits morceaux d’ombre et de lumière à qui je dois donner une juste place pour qu’ils se mettent à vibrer en harmonie.


Pendant le temps nécessaire à la réalisation d’une œuvre, c’est toujours elle qui décide et quand la forme qui est en train de naître commence à évoquer quelque chose, je sais qu’il ne faut surtout pas la brusquer. Elle peut ressembler tout à coup à un ours ou à un arbre. Si je me dis alors « tiens je vais faire un ours ou un arbre » eh bien ça ne marche pas ! Quand c’est décidé trop tôt, ça s’écroule comme un château de cartes. Il faut se laisser porter suffisamment longtemps pour que le sujet éclose de lui-même et il peut être autre chose que ce à quoi il ressemblait auparavant. »

Marie-Noëlle BARIL





Retour Traçothèque Retour expo en cours