ACCUEIL PRÉSENTATION EXPOSITIONS
EN COURS
TRAÇOTHÈQUE OÙ, QUAND, COMMENT?


Antoine parra del Pozzo
Antoine
PARRA Del POZZO

   

Né en 1979 , vit et travaille à Rezé près de Nantes.


Mon travail est expressionniste, tourné vers l'humain, son côté animal, émotionnel, son énergie, avec souvent comme point de départ un modèle vivant ou mon propre visage. Ensuite, une construction va se définir, quasi éclatée, quasi abstraite, avec des tensions, des déséquilibres, des couleurs, souvent à la limite de l'action painting. Mon processus de création est relativement court ; une séance dure quelques heures et plusieurs dessins vont être produits. Après, il faut trier, sélectionner. Il y a beaucoup de déchets et de séances qui n’aboutissent pas.


Je crois que mon travail est tripal, il part du primitif pour arriver au spirituel. Si l’œuvre dérange, peut faire peur ou attirer, il y a là une cristallisation émotionnelle qui permet de connecter avec notre propre vécu, avec ce que nous sommes profondément. Je crois que c’est essentiel ; le but d’une œuvre n’est-il pas de nous raconter ce que nous sommes, nos failles, nos joies, comment nous vivons dans ce monde avec sa part d'invisible, quelles sont nos limites humaines en sorte, et cette part de folie que nous avons à vivre. C'est un support pour méditer.


Ces dernières années, trois expériences m'ont permis de m'ouvrir humainement et artistiquement :

La première, c'est une pratique de théâtre amateur qui m'a ouvert à de nouveaux champs autour de l'écoute de l'émotion, l'imagination, la liberté d'être par le corps.

La deuxième c’est une rencontre avec un enseignant avec qui j’ai suivi plusieurs stages de peinture avec des modèles vivants ce qui a fortement modifié ma pratique de dessin et de peinture et même mon rapport à la vie. Petit à petit j'ai eu de plus en plus la conscience de ne pas m'épanouir dans mon ancien métier, d’y être enfermé, et j'ai profité début 2013 d'un contexte favorable pour stopper cette activité. J'ai d'abord souhaité faire ce 'break' pour souffler, comme une respiration, un temps pour soi, et pour poser un bilan, savoir où j'en étais - et puis avec la volonté de prendre plus de temps pour développer ma peinture.

Cette même année, j’ai découvert la danse butoh que je pratique depuis sous forme de stages. J'y ai trouvé une liberté de danser dans quelque chose de très complet, profond et authentique, dans l’imaginaire, sans jugement, et avec cette même recherche de toucher quelque chose d'invisible et lié à la vie que je cherche aussi dans ma pratique de peinture. Cette pratique a été ma porte d'entrée vers le travail corporel, le mouvement, et la performance.



Artiste précédent Retour expo en cours Artiste suivant