ACCUEIL PRÉSENTATION EXPOSITIONS
EN COURS
TRAÇOTHÈQUE OÙ, QUAND, COMMENT?


Eric VAILLY
Éric VAILLY

        Né en 1958, vit et travaille en Côte d’Or

        Etudes à l’école des Beaux-Arts de Beaune. Photographe publicitaire jusqu’en 2000. En 1998 premières créations à partir de matériaux de récupération.

        « Des personnages à roulettes pour aller où ? Des hommes volants vers quels cieux ? Des poissons - hommes  qui partent à la conquête des terres ? Des hommes - poissons  qui retournent vers la mer ? Des bateaux aux cales chargées d’intime partant de par le monde ! Des cabanes aérées, vétustes, rassurantes pour habiter nos rêves ? Et toujours cette utilisation de « rebuts » qu’on trouve souvent le long des routes. Abandon ! Faire tout avec rien. Faire naître une œuvre au moyen de matériaux indigents ; c’est pour moi comme un « credo », une jubilation intellectuelle et manuelle, mais aussi une réaction face à la surconsommation. Toutes ces matières que je récupère, ont vécu (objets inanimés, avez-vous donc une âme ?) Et la vie laisse des traces, forge des caractères. Je veux croire que des émotions, des histoires d’humanité sont en attente, gravées au cœur de ces "rebuts". Finalement, je suis comme un archéologue qui se contenterait d’être curieux et de se baisser pour ramasser et qui amasserait, amasserait, amasserait… Mis côte à côte, ces éléments se comportent comme les deux pôles d’une pile. Le courant passe, l’ampoule s’allume, l’histoire commence à se dérouler, comme sur un rouleau de parchemin. Mon histoire.  Et là, il faudra que vous prêtiez attention, l'esprit grand ouvert, et que, comme des enfants, vous vous laissiez raconter des histoires - vos histoires ? »
 Éric Vailly

          Depuis l'aube de la création, les hommes ont été tentés de franchir les distances qui les séparaient de l'inconnu, la mer en particulier si farouche depuis que le capitaine Némo l'a affrontée.

           Dès lors que des artistes ont compris que leur seul loisir de "voyager" serait de recréer à leur échelle les véhicules susceptibles de les emmener vers des "ailleurs… les artistes, toutes fantasmagories claquant au vent, ont "pris la mer" !  Parmi eux, Éric Vailly ! 

         Cet artiste a-t-il réellement voyagé de par le monde ? Ou bien possède-t-il dans ses gênes de lointains ancêtres qui l’emmèneraient depuis des décennies en des endroits de fantaisie ? Ou bien encore sa curiosité, son imagination et son talent l’ont-ils poussé à recréer des moyens bien à lui d'imaginer un ensemble de constructions pour lesquelles il collectionne toutes sortes d’objets arrachés aux rebuts d’autrui : filtres ou tubulures, crânes blanchis par le soleil, coquillages, pierres et bois dont les formes burinées par le temps ont conquis son œil, métaux, vieux pans de véhicules, etc. ? Toujours est-il qu’il est l’auteur, en une très abondante œuvre sculptée, d’un foisonnement de bateaux  pour faire rêver ses visiteurs….

Extraits d’un très beau texte écrit par Jeanine Rivais suite au biz’art festival 2017 de Han-sur-Lesse

Artiste précédent Retour expo en cours Artiste suivant